Comment est effectué le DPE (diagnostic performance énergétique) ?

Quartz.im DPE
Comment est effectué le DPE (diagnostic performance énergétique) ?

Le diagnostic de performance énergétique permet d'évaluer la consommation énergétique annuelle d'un habitat. Son affichage est obligatoire lors de la mise en vente ou en location de votre logement. Il doit être effectué par un professionnel agréé qui établit un rapport précis sur les caractéristiques thermiques de l'habitation. Le DPE mesure la consommation énergétique des logements ainsi que le niveau d'émission de gaz à effet de serre. Il permet de vérifier les équipements tels que : chauffage, eau chaude sanitaire, etc., ainsi que le type d'énergie : gaz, électricité, fioul, etc. La consommation énergétique est exprimée en kWh/an. Le DPE est obligatoire pour la mise en vente d'un bien immobilier. Il permet au diagnostiqueur de proposer des travaux permettant d'améliorer les performances thermiques du bien. Il a une validité de 10 ans. Son prix varie en fonction de la surface de la maison.

Différents points de contrôle du DPE par un professionnel certifié

Le DPE est une obligation du propriétaire, qu'il soit vendeur ou bailleur. Il est instauré par la loi depuis 2006 pour les habitations mises en vente et depuis le 1er juillet 2007 pour celles qui font l'objet d'une location. Depuis 2010, les amendements du Grenelle environnement, entérinés par l'État, obligent le propriétaire à présenter le diagnostic de performance énergétique aux acquéreurs ou aux locataires. Cela signifie que le propriétaire doit faire effectuer ce diagnostic afin de le fournir lors de la conclusion de la vente ou de la location.

Quelles informations figurent sur le DPE ?

Pour être valide, le diagnostic doit être effectué par un professionnel certifié. Le propriétaire doit pouvoir vérifier la certification de l'expert.
Le diagnostic immobilier fournit une description exhaustive des performances énergétiques de la maison ou du bâtiment. Il concerne aussi bien les bâtiments publics que les bâtiments industriels et commerciaux. Le spécialiste vérifie donc les points obligatoires comme le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, la climatisation et les équipements de ventilation, puis délivre une étiquette de classement.

Le DPE comporte ainsi deux étiquettes :

  • Étiquette énergie : représentée par une lettre qui va de A (le moins énergivore) à G (le moins économe), elle mesure la quantité annuelle d'énergie consommée par les bâtiments. Le calcul prend en compte la surface du bâtiment. L'indice de mesure est le kWhEP/m².an ;
  • Étiquette climat : elle mesure les émissions de gaz à effet de serre. Tout comme pour la mesure énergétique, elle est représentée par des lettres allant de A à G.

Recommandations du diagnostiqueur

Les diagnostics obligatoires amènent l'expert à formuler des recommandations pour l'amélioration des performances de l'installation thermique ou électrique des logements. Il suggère des travaux immobiliers après une vérification pointue basée sur 60 critères.

Diagnostic performance énergie : comment réaliser des économies ?

La mise en place de la loi relative au DPE par les pouvoirs publics est une volonté affichée de réaliser des économies d'énergie au niveau national. La lecture claire du diagnostic performance énergie, par le biais d'étiquettes lisibles et compréhensibles permet de connaître le niveau d'isolation thermique d'un bâtiment ou d'un logement et mesure les risques dus aux gaz à effet de serre.
Le diagnostiqueur s'appuie, pour émettre son diagnostic, sur les factures d'électricité qui lui sont fournies. À défaut, il procède à une estimation de la consommation du foyer. Le rapport du diagnostic classe le logement dans une catégorie. En classe A ou B, votre maison est très bien isolée. En revanche, si votre installation est labellisée en classe F ou G, le bâtiment est très énergivore.

Les statistiques font apparaître que les Français sont attachés non seulement à leur pouvoir d'achat, mais aussi à la maîtrise de leur consommation d'énergie. Le DPE leur permet ainsi d'avoir une idée assez précise de la qualité d'un logement, tant en matière d'isolation qu'en matière d'émission de gaz à effet de serre. Pour réduire ces émissions, vous pouvez envisager de vous tourner vers l'énergie solaire. Elle peut s'ajouter à un chauffage électrique, au bois ou au gaz naturel.

Envisager des travaux à la suite des diagnostics immobiliers

Lorsque le diagnostic immobilier fait apparaître une installation défaillante, l'expert préconise des travaux de rénovation. Ils sont encouragés par des dispositifs mis en place par l'État : crédit d'impôt à la transition écologique (CITE) ou éco prêt à taux zéro (PTZ).

  • CITE : vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, de ce crédit d'impôt. Vous devez effectuer des travaux de construction ou d'amélioration énergétique dans votre habitation. L'État prévoit dès le 1er janvier 2020 de transformer le CITE en prime qui sera versée au vu des factures des travaux d'isolation.
  • PTZ : ce prêt permet de financer l'achat d'un bien immobilier neuf ou ancien avec des travaux, dès lors que les bâtiments se trouvent dans des zones éligibles.

Comment trouver un diagnostiqueur ?

Le diagnostic immobilier du DPE est obligatoire et vous devez vous adresser un professionnel certifié. Depuis le 1er novembre 2007, le DPE doit être établi par un diagnostiqueur agréé par le COFRAC (Comité Français d'Accréditation). Vous pouvez trouver, sur le site du ministère de l'écologie, l'annuaire des experts certifiés en diagnostics immobiliers. Un DPE a une durée de validité de 10 ans.

// CATEGORIES

GénéraleDPE

// PARTAGEZ

Quartz.im c'est aussi une information complète sur les diagnostics immobilier...

Le blog / actualités | Les questions fréquentes | Les diagnostics immobilier